16 décembre 2014

Citations

Je suis un mordu de citation. En voilà donc quelques-une qui m’ont plu, qui me plaisent et qui vous plairont!

« There is a theory which states that if ever anyone discovers exactly what the Universe is for and why it is here, it will instantly disappear and be replaced by something even more bizarre and inexplicable.
There is another theory which states that this has already happened. »

– Douglas Adams, The Restaurant at the End of the Universe (1980)

« He attacked everything in life with a mix of extraordinary genius and naive incompetence, and it was often difficult to tell which was which. »

– Douglas Adams

« On ne s’imagine Platon et Aristote qu’avec de grandes robes de pédants. C’était des gens honnêtes et, comme les autres, riant avec leurs amis; et quand ils se sont divertis à faire leurs Lois et leur Politique, ils l’ont fait en se jouant. C’était la partie la moins philosophe et la moins sérieuse de leur vie; la plus philosophe était de vivre simplement et tranquillement. S’ils ont écrit de politique, c’était comme pour régler un hôpital de fous; et s’ils ont fait semblant d’en parler comme d’une grande chose, c’est qu’ils savaient que les fous à qui ils parlaient pensaient être rois, ou empereurs. Ils entrent dans leurs principes pour modérer leur folie au moins mal qu’il se peut. »

– Blaise Pascal, Pensées

« If you have chemistry, you only need one other thing – timing. But timing’s a bitch. »

– Robin Scherbatsky, How I Met your Mother

« But yet, madam—
I do not like, « but yet, » it does allay
The good precedence; fie upon « but yet! »
« But yet » is a gaoler to bring forth
Some monstrous malefactor. »

– William Shakespeare, Antony and Cleopatra (1600s), Act II, scene 5, line 49.

« To be, or not to be, that is the question:
Whether ’tis nobler in the mind to suffer
The slings and arrows of outrageous fortune;
Or to take arms against a sea of troubles,
And by opposing end them? »

– William Shakespeare, Hamlet (1600-02), Act III, scene 1, line 56.

« Our doubts are traitors
And make us lose the good we oft might win
By fearing to attempt. »

– William Shakespeare, Measure for Measure (1603), Act I, scene 4, line 77.

« To have doubted one’s own first principles is the mark of a civilized man. »

– Oliver Wendell Holmes, Jr., « Ideals and Doubts », 10 Illinois Law Rev 3 (1915).

« We greeks believe that solitude is very dangerous, great passions grow into monsters in the dark of the mind; but if you share them with loving friends, they remain human, they can be endured »

– Robinson Jeffers, collected poetry (Médéa)

« C’est pour enseigner que je suis heureux d’apprendre. Aucune connaissance ne saurait me satisfaire, pour excellente et profitable qu’elle soit, si je devais la posséder pour moi seul. »

– Sénèque

« L’eau réjouit l’homme sage.
Comme une eau vive, il est actif et va de l’avant.
La montagne réjouit l’homme vertueux.
Comme elle, il est solide et calme.
Le sage recherche la joie et la connaissance ;
Le vertueux, la tranquillité et une longue vie. »

– Confucius

« There are many things of which a wise man might wish to be ignorant. »

– R. W. Emerson

« L’ennui en ce monde, c’est que les imbéciles sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. »

– Bertrand Russell

« For every complex problem there is an answer that is clear, simple, and wrong. »

– Anonyme

« Be a philosopher; but, amidst all your philosophy, be still a man. »

– David Hume, An Enquiry Concerning Human Understanding (1748)

« Le comptoir d’un café est le parlement du peuple »

– H. de Balzac

« Je suis un objet physique assis dans un monde physique. Certaines des forces de ce monde physique affectent ma surface. Des rayons de lumière frappent ma rétine, des molécules bombardent mes tympans et l’extrémité de mes doigts. Je réplique, émettant des ondes sonores concentriques. Ces ondes prennent la forme d’un torrent de discours portant sur des tables, des personnes, des molécules, des rayons lumineux, des rétines, des ondes sonores, des nombres premiers, des classes infinies, la joie et la peine, le bien et le mal. »

– Willard Van Orman Quine

« The difficulty lies not so much in developing new ideas, as it is in escaping from the old ones. »

– John Maynard Keynes

« Certes, c’est un sujet merveilleusement vain, divers, et ondoyant, que l’homme. Il est malaisé d’y fonder jugement constant et uniforme. »

– Essais, Montaigne, livre I, chap. 1,

« Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies. »

– Essais, Montaigne, livre I, chap. 25

« Toute autre science est dommageable à celui qui n’a la science de la bonté. »

– Essais, Montaigne, livre I, chap. 25, Du Pedantisme

« Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu’en répondant : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi ». »

– Essais, Montaigne, Livre I, chap. 28, De l’Amitié

« La plus subtile folie se fait de la plus subtile sagesse. »

– Essais, Montaigne, Livre II, chap. 12, Apologie de Raimond de Sebonde

« Personne n’est exempt de dire des fadaises. Le malheur est de les dire curieusement. »

– Essais, Montaigne, livre III, chapitre 1

« Les plus belles âmes sont celles qui ont plus de variété et de souplesse. »

– Essais, Montaigne, livre III, chapitre 3

« Nous interdire quelque chose, c’est nous en donner envie. Et nous l’abandonner tout à fait, c’est nous amener à la mépriser. Le manque et l’abondance aboutissent au même inconvénient. »

– Michel de Montaigne, Essais II, chap. 15

« Surviens toi à toi même. »

– Fernando Pessoa, Le Chemin du Serpent, Fernando Pessoa, éd. Christian Bourgois, Paris, 1991, p. 74

« S’étonner, voilà un sentiment qui est tout à fait d’un philosophe. La philosophie n’a pas d’autre origine. »

– Platon, Théétète

« Success is having to worry about every damn thing in the world, except money. »

– Johnny Cash

« Alors, au fond de toi, tu te déchireras le cœur… »

– Homère

« The trick, then, is to get a job based on work you haven’t done, and stick around until the details of what you did are forgotten. That’s when the true rewards of academia set in. »

– John Perry, The Academic Trough

« On cesse d’être jeune au moment où on ne choisit plus ses ennemis, où l’on se contente de ceux qu’on a sous la main. »

– Cioran

« Il n’y a personne qui ait plus d’ennemis dans le monde qu’un homme droit, fier et sensible, disposé à laisser les personnes et les choses pour ce qu’elles sont, plutôt qu’à les prendre pour ce qu’elles ne sont pas. »

-Sébastien Roch, dit Nicolas de Chamfort

« On mesure les monuments à leur ombre, les livres à leurs critiques, les hommes à leurs ennemis. »

– Journal tome 1, 15 février 1865, les frères Goncourt

« J’ai des ennemis et je m’en vante: je crois les avoir mérités. »

– Anatole France

« […]tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre. »

– Pensées, Blaise Pascal, éd. Gallimard (édition de Michel Le Guern), coll. Folio classique, 1977 (ISBN 2070316254), fragment 126, p. 118 (texte intégral sur Wikisource)

« la justice n’entre en ligne de compte dans le raisonnement des hommes que si les forces sont égales de part et d’autre ; dans le cas contraire, les forts exercent leur pouvoir et les faibles doivent leur céder. »

– Thucydide

« Il n’y a qu’un seul moyen de rendre la philosophie vraiment recommandable aux yeux du vulgaire: c’est de la lui montrer accompagnée de l’utilité. »

– Diderot

« Let us move now from the practical how to the theoretical why: Why should we love our enemies? The first reason is fairly obvious. Returning hate for hate multiplies hate, adding deeper darkness to a night already devoid of stars. Darkness cannot drive out darkness; only light can do that. Hate cannot drive out hate; only love can do that. Hate multiplies hate, violence multiplies violence, and toughness multiplies toughness in a descending spiral of destruction. So when Jesus says « love your enemies, » he is setting forth a profound and ultimately inescapable admonition. Have we not come to such an impasse in the modern world that we must love our enemies-or else? The chain reaction of evil-Hate begetting hate, wars producing more wars-must be broken, or we shall be plunged into the dark abyss of annihilation. »

– ML King

« A third reason why we should love our enemies is that love is the only force capable of transforming an enemy into a friend. We never get rid of an enemy by meeting hate with hate; we get rid of an enemy by getting rid of enmity. By its very nature, love creates and builds up. Love transforms with redemptive power. »

– ML King

« To our most bitter opponents we say: « We shall match your capacity to inflict suffering by our capacity to endure suffering. We shall meet your physical force with soul force. Do to us what you will, and we shall continue to love you. We cannot in all good conscience obey your unjust laws because noncooperation with evil is as much a moral obligation as is cooperation with good. Throw us in jail and we shall still love you. Bomb our homes and threaten our children, and we shall still love you. Send your hooded perpetrators of violence into our community at the midnight hour and beat us and leave us half dead, and we shall still love you. But be ye assured that we will wear you down by our capacity to suffer. One day we shall win freedom but not only for ourselves. We shall so appeal to your heart and conscience that we shall win you in the process and our victory will be a double victory. » »

– ML King

« There’s another reason why you should love your enemies, and that is because hate distorts the personality of the hater. We usually think of what hate does for the individual hated or the individuals hated or the groups hated. But it is even more tragic, it is even more ruinous and injurious to the individual who hates. You just begin hating somebody, and you will begin to do irrational things. You can’t see straight when you hate. You can’t walk straight when you hate. You can’t stand upright. Your vision is distorted. There is nothing more tragic than to see an individual whose heart is filled with hate. He comes to the point that he becomes a pathological case. For the person who hates, you can stand up and see a person and that person can be beautiful, and you will call them ugly. For the person who hates, the beautiful becomes ugly and the ugly becomes beautiful. For the person who hates, the good becomes bad and the bad becomes good. For the person who hates, the true becomes false and the false becomes true. That’s what hate does. You can’t see right. The symbol of objectivity is lost. Hate destroys the very structure of the personality of the hater. […] when you start hating anybody, it destroys the very center of your creative response to life and the universe; so love everybody. Hate at any point is a cancer that gnaws away at the very vital center of your life and your existence. It is like eroding acid that eats away the best and the objective center of your life. So Jesus says love, because hate destroys the hater as well as the hated. »

– ML King

« Pendant six ans, je tenais un journal. J’écrivais pour conjurer l’angoisse. N’importe quoi, j’étais un écriveur. L’écriveur deviendra écrivain quand son besoin d’écrire sera soutenu par un sujet qui permet et exige que ce besoin s’organise en projet. Nous sommes des millions à écrire sans jamais rien achever ni publier. »

– André Gorz – Lettre à D.

« L’envie ronge les envieux comme la rouille ronge le fer. »

– Antisthène

« L’envie est de toutes les passions humaines la plus constante. »

– Francis Bacon

« Tu sais qu’tes dans marde quand l’éducation est devenu une marchandise et le GP est vu comme un projet d’société »

– Anonyme

« Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. »

– Jack Kerouac

« Une civilisation démocratique survivra uniquement si elle fait du langage de l’image un stimuli à la réflexion critique et non une invitation à l’hypnose. »

– Umberto Eco

« L’amitié, c’est un nom sacré, c’est une chose sainte : elle ne peut exister qu’entre gens de bien, elle naît d’une mutuelle estime, et s’entretient non tant par les bienfaits que par bonne vie et mœurs. Ce qui rend un ami assuré de l’autre, c’est la connaissance de son intégrité. Il a, pour garants, son bon naturel, sa foi, sa constance ; il ne peut y avoir d’amitié où se trouvent la cruauté, la déloyauté, l’injustice. Entre méchants, lorsqu’ils s’assemblent, c’est un complot et non une société. Ils ne s’entretiennent pas, mais s’entrecraignent. Ils ne sont pas amis, mais complices. »

– Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire.

« « Une stratégie sans tactique, c’est le plus lent chemin vers la victoire. Une tactique sans stratégie, c’est le bruit qui précède la défaite. »

– Sun Tzu

« If you’re not careful, the newspapers will have you hating the people who are being oppressed, and loving the people who are doing the oppressing. »

– Malcolm X

« Ne peut s’interroger sur le sens de l’univers que celui qui est capable de s’étonner devant la marche des événements. »

– Max Weber

« La haine du Bourgeois est le commencement de la vertu. »

– Gustave Flaubert, Lettre à George Sand, 10 mai 1867

« Enseigner, ce n’est pas remplir une cruche, c’est allumer un brasier »

– Aristophane

« L’amitié n’est pas moins mystérieuse que l’amour ou l’une quelconque des facettes de cette chose confuse qu’est la vie. »

– Jorge Luis Borges, Le rapport de Brodie

« Car l’esprit n’est pas comme un vase qu’il ne faille que remplir. A la façon du bois, il a plutôt besoin d’un aliment qui l’échauffe, qui fait naître en lui une impulsion inventive et l’entraîne avidement en direction de la vérité. »

– Plutarque

« Il faut avoir des amis et des ennemis ; des amis pour nous apprendre notre devoir, et des ennemis pour nous obliger à le faire. »

– Plutarque

« Il faut vivre et non pas seulement exister. »

– Plutarque

« Le sommeil est le seul don gratuit qu’accordent les dieux. »

– Plutarque

« If you want to go quickly, go alone. If you want to go far, regroup. »

– Anonyme

« Pourvu que je ne parle ni de l’autorité, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni de l’opéra, ni des autres spectacles, je puis tout imprimer librement, sous la direction, néanmoins, de deux ou trois censeurs. »

– Pierre Augustin Caron de Beaumarchais (1732-1799)

« Vivre pour autrui, mais vivre avec soi-même, voilà quelle est à mon sens notre double loi »

– Jean Jaurès, Discours à la jeunesse (1892)

« Citoyens, on arrête en vain l’insurrection de l’esprit humain ; elle dévorera la tyrannie […] »

– Saint-Just, Œuvres complètes, Saint-Just, éd. Gallimard, coll. Folio histoire, 2004, p. 661

« Le bonheur est une idée neuve en Europe. »

– Œuvres complètes, Saint-Just, éd. Gallimard, coll. Folio histoire, 2004, p. 673

« Je ne suis d’aucune faction ; je les combattrai toutes. »

– Œuvres complètes, Saint-Just, éd. Gallimard, coll. Folio histoire, 2004, p. 769

« Osez ! ce mot renferme toute la politique de notre révolution. »

– Œuvres complètes, Saint-Just, éd. Gallimard, coll. Folio histoire, 2004, p. 670

« We are a culture that has been denied, or has passively given up, the linguistic and intellectual tools to cope with complexity, to separate illusion from reality. We have traded the printed word for the gleaming image. Public rhetoric is designed to be comprehensible to a ten-year-old child or a adult with a sixth-grade reading level. Most of us speak at this level, are entertained and think at this level. We have transformed our culture into a vast replica of Pinocchio’s Pleasure Island, where boys were lured with the promise of no school and endless fun. »

– Chris Hedges, Empire of Illusion: The End Of Litteracy And The Triumph Of Spectacle.

« J’ai toujours été intact de Dieu. »

– Jacques Prévert, Choses et autres (1972)

« Quiconque me parle de Dieu en veut à ma bourse ou à ma liberté. »

– Pierre Joseph Proudhon, 1809-1865

« Si l’athéisme était une foi, ne pas jouer au hockey serait un sport d’hiver. »

– Manon Boner-Gaillard

« There is a theory which states that if ever anyone discovers exactly what the Universe is for and why it is here, it will instantly disappear and be replaced by something even more bizarre and inexplicable. There is another theory which states that this has already happened. »

– Douglas Adams, The Restaurant at the End of the Universe

« Pour vous, je suis un athée ; pour Dieu je suis un opposant loyal. »

– Woody Allen, Dialogue du film « Stardust Memories »

« Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? »

– Diderot, Jacques le fataliste et son maître (1796)

« Quand on est aimé d’une belle femme, dit le grand Zoroastre, on se tire toujours d’affaire dans ce monde. »

– Voltaire, Zadig

« Nous devons nous y habituer: aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n’y a pas de signalisation. »

– Ernest Hemingway

« Heureux qui a du goût pour l’étude! Plus heureux qui réussit à délivrer par elle son esprit de ses illusions et son cœur de sa vanité; but désirable où vous avez été conduit dans un âge encore tendre par les mains de la sagesse; tandis que tant de pédants, après un demi-siècle de veilles et de travaux, plus courbés sous le faix des préjugés que sous celui du temps, semblent avoir tout appris, excepté à penser. »

– Julien Offray de La Mettrie, L’Homme-machine (1747)

« Not to be absolutely certain is, I think, one of the essential things in rationality. »

– Bertrand Russell

« We make our world significant by the courage of our questions and by the depth of our answers. »

– Carl Sagan

« If you wish to make an apple pie from scratch, you must first invent the universe. »

– Car Sagan

« Une lettre est le portrait de l’âme. »

– Choderlos de Laclos

« Tous les enfants savent que le Père Noêl n’existe pas, il serait temps d’expliquer aux parents qu’il en est de même pour Dieu. »

– Jules-Edouard Moustic

« Si tu plonges longtemps ton regard dans l’abîme, l’abîme te regarde aussi. »

– Friedrich Nietzsche

« A real friend is one who walks in when the rest of the world walks out. »

– Walter Winchell

« Eternal nothingness is O.K. if you’re dressed for it. »

– Woody Allen

« Not only is there no God, but try getting a plumber on weekends. »

– Woody Allen

« The only thing standing between me and greatness is me. »

– Woody Allen

« May you live in interesting times. »

– Chinese Curse

« My friends, love is better than anger. Hope is better than fear. Optimism is better than despair. So let us be loving, hopeful and optimistic. And we’ll change the world. »

– Jack Layton, Lettre du 20 août 2011 (2 jours avant sa mort)

« Pessimisme de l’intellect, optimisme de la volonté. »

– Antonio Gramsci

« Optimism is a Moral Duty »

– Karl Popper dans The Lesson of This Century

« Peut-être le destin de l’homme est-il d’avoir une vie brève mais fiévreuse, excitante et extravagante, plutôt qu’une existence longue, végétative et monotone. Dans ce cas, que d’autres espèces dépourvues d’ambition spirituelle – les amibes par exemple – héritent d’une terre qui baignera longtemps dans une plénitude de lumière solaire ! »

– Nicholas Georgescu-Rogen

« Les législateurs représentent des personnes, pas des arbres ou des hectares. Ils sont élus par des électeurs, pas par des fermes, des villes ou des intérêts économiques. »

– Juge en chef Earl Warren, dans Reynolds c. Sims

« Soyez philosophe, mais au sein de votre philosophie, restez un homme. »

– David Hume, Chapitre 1, Enquête sur l’entendement humain (1748)

« […] sans amis personne ne choisirait de vivre, eût-il tous les autres biens […] »

– Aristote, Éthique à Nicomaque, chapitre I

« On doit exiger de moi que je cherche la vérité, mais non que je la trouve. »

– Denis Diderot, Pensées philosophiques (1746)

« La superstition est plus injurieuse à Dieu que l’athéisme. »

– Denis Diderot, Pensées philosophiques (1746)

« Songe bien surtout que ce monde est l’ouvrage de la nature, que d’eux-mêmes, spontanément, par le seul hasard des rencontres, les atomes, après mille mouvements désordonnés et tant de jonctions inutiles, ont réussi à former les unions qui, aussitôt accomplies, devaient engendrer ces merveilles : la terre, la mer, le ciel et les espèces vivantes. »

– Lucrèce

« Soyez philosophe, mais au sein de votre philosophie, restez un homme. »

– David Hume, Chapitre 1, Enquête sur l’entendement humain (1748)

« Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne : voilà, je crois, toute la morale. »

– Chamfort, Maximes et Pensées, CCCXIX, (1795)

« Savez-vous pourquoi je fais encore quelque cas des hommes? C’est que je les crois sérieusement des machines. »

– Julien Offray de La Mettrie, Système d’Epicure (1750)

« Le sommeil de la raison engendre des monstres. »

– Francisco de Goya (1797)

« Not failure, but low aim, is the crime. In great attempts it is glorious even to fail. »

– Bruce Lee

« je ne méprise pas les plaisirs des sens. J’ai un palais aussi, et il est flatté d’un mets délicat, ou d’un vin délicieux. J’ai un cœur et des yeux ; et j’aime à voir une jolie femme. J’aime à sentir sous ma main la fermeté et là rondeur de sa gorge ; à presser ses lèvres des miennes ; à puiser la volupté dans ses regards, et à en expirer entre ses bras. Quelquefois avec mes amis, une partie de débauche, même un peu tumultueuse, ne me déplaît pas. Mais je ne vous dissimulerai pas, il m’est infiniment plus doux encore d’avoir secouru le malheureux, d’avoir terminé une affaire épineuse, donné un conseil salutaire, fait une lecture agréable ; une promenade avec un homme ou une femme chère à mon cœur ; passé quelques heures instructives avec mes enfants, écrit une bonne page, rempli les devoirs de mon état ; dit à celle que j’aime quelques choses tendres et douces qui amènent ses bras autour de mon col. Je connais telle action que je voudrais avoir faite pour tout ce que je possède. »

— Le Neveu de Rameau

« A. Et la jalousie ? B. Passion d’un animal indigent et avare qui craint de manquer; sentiment injuste de l’homme; conséquence de nos fausses mœurs, et d’un droit de propriété étendu sur un objet sentant, pensant, voulant et libre. »

– Diderot, Supplément au Voyage de Bougainville (1772), dans Œuvres de Diderot, Denis Diderot, éd. Gallimard, coll. La Pléiade, 1965, p. 995 (texte intégral sur Wikisource)

«[C]ette religion étant, à mon sens, la plus absurde et la plus atroce dans ses dogmes; la plus inintelligible, la plus métaphysique, la plus entortillée et par conséquent la plus sujette à divisions, sectes, schismes, hérésies; la plus funeste à la tranquillité publique, la plus dangereuse pour les souverains par son ordre hiérarchique, ses persécutions et sa discipline; la plus plate, la plus maussade, la plus gothique et la plus triste dans ces cérémonies; la plus puérile et la plus insociable dans sa morale considérée, non dans ce qui lui est commun avec la morale universelle, mais dans ce qui lui est propre et ce qui la constitue morale évangélique, apostolique et chrétienne; la plus intolérante de toutes. »

– Diderot, Lettre à Viallet (Juillet 1766), dans Correspondance Inédite, Diderot, éd. Gallimard, 1931, p. 333

« L’amitié n’est pas moins mystérieuse que l’amour ou l’une quelconque des facettes de cette chose confuse qu’est la vie. »

– Jorge Luis Borges, Le rapport de Brodie

« L’oubli et la mémoire sont également inventifs. »

– Jorge Luis Borges, Le livre de Sable

« Il y a un plaisir mystérieux dans le fait de détruire. »

– Jorge Luis Borges, Le livre de Sable

« Aveugle pour les fautes, le destin peut être implacable pour les moindres distractions. »

– Jorge Luis Borges, Fictions

« Je pense que la théologie est une branche de la littérature fantastique. La psychanalyse, c’est encore une autre. »

– Borges verbal, Paoletti (trad. Wikiquote), éd. Émece, 1999 (ISBN 9500420201), p. 174

« Journeys end in lovers meeting. »

– William Shakespeare, Twelfth Night

« À force de nous apitoyer sur les malheurs des héros de romans, nous finissons par nous apitoyer trop sur les nôtres. »

– Borges, L’auteur et autres textes, trad. Roger Caillois, p.261, Gallimard coll. Du monde entier

« L’homme étant incapable de résoudre sérieusement aucun des problèmes métaphysiques qu’il a l’imprudence de soulever, que doit faire le sage au milieu de la guerre des systèmes ? S’abstenir, sourire, prêcher la tolérance, l’humanité, la bienfaisance sans prétention, la gaieté. »

– Ernest Renan à propos de Lucien

« Savoir se libérer n’est rien ; l’ardu, c’est savoir être libre. »

– André Gide, L’Immoraliste (1902)

« Rien n’empêche le bonheur comme le souvenir du bonheur. »

– André Gide, L’Immoraliste (1902)

Diderot, Jacques le fataliste et son maître (1796)

« Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard, comme tout le monde. Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe ? D’où venaient-ils ? Du lieu le plus prochain. Où allaient-ils ? Est-ce que l’on sait où l’on va ? »

« Est-ce qu’on est maître de devenir ou de ne pas devenir amoureux ? Et quand on l’est, est-on maître d’agir comme si on ne l’était pas ? »

« Tous les jours on couche avec des femmes qu’on n’aime pas, et l’on ne couche pas avec des femmes qu’on aime. »

« On ne sait jamais ce que le ciel veut ou ne veut pas, et il n’en sait peut-être rien lui-même. »

« Il n’y a que les femmes qui sachent aimer ; les hommes n’y entendent rien… » « Il y a longtemps que le rôle de sage est dangereux parmi les fous. »

« Sais-tu qui sont les mauvais pères ? Ce sont ceux qui ont oublié les fautes de leur jeunesse. »

« La jalousie est un sentiment que l’amitié n’éteint pas toujours. Rien de si difficile à pardonner que le mérite. »

« Il défonce des portes ouvertes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*